Ferdinand Lot

aus Wikipedia, der freien Enzyklopädie
Wechseln zu: Navigation, Suche

Ferdinand Lot (* 20. September 1866 in Le Plessis Piquet; †  20. Juli 1952 in Fontenay-aux-Roses) war ein französischer Historiker. Seine Forschungen beschäftigten sich mit dem Mittelalter.

1909 wurde er Maître de conférences an der Universität von Paris (Faculté des lettres de Paris). Er wurde 1924 Mitglied der Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Werke[Bearbeiten]

  • La Fin du monde antique et le début du Moyen Âge, La Renaissance du Livre, Paris, 1927.
  • Les Invasions barbares, Payot, Paris, 1937.
  • La France, des origines à la guerre de cent ans, Paris, Gallimard, 1941.
  • L'art militaire et les armees au Moyen Age en Europe et dans le Proche Orient, Paris, 1946.
  • La Gaule, Les fondements ethniques, sociaux et politiques de la nation française, Paris, Fayard, 1947.

Literatur[Bearbeiten]

  • Fernand Braudel, « Hommage à Ferdinand Lot », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 1966. Persee.fr (französisch)
  • Charles-Edmond Perrin, « Ferdinand Lot. L'homme et l’œuvre » dans Recueil des travaux historiques de Ferdinand Lot, tome premier, Genève-Paris, Droz, 1968. Centres de recherches d'histoire et de philologie de la IVe section de l'École pratique des hautes études. Hautes Études médiévales et modernes, p. 3-118.

Weblinks[Bearbeiten]