Marcel Ichac

aus Wikipedia, der freien Enzyklopädie
Wechseln zu: Navigation, Suche

Marcel Ichac (* 22. Oktober 1906 in Rueil-Malmaison, Hauts-de-Seine; † 9. April 1994)[1] war ein französischer Bergsteiger, Filmregisseur und Pionier des Bergfilms.

Er war 1950 an der legendären französischen Annapurna-Expedition beteiligt, die zur ersten Besteigung eines Achttausenders führte.

Literatur von Marcel Ichac[Bearbeiten]

  • À l'assaut des Aiguilles du Diable, 1945, Ed. Jean Susse.
  • Regards vers l'Annapurna, 1951, Ed. Arthaud. Fotos von Marcel Ichac, Maurice Herzog et Gaston Rébuffat.
  • Quand brillent les Etoiles de Midi, 1960, Ed. Arthaud.

Filmografie[Bearbeiten]

Ichac als Filmregisseur[Bearbeiten]

  • Ski de printemps (1934).
  • 4100, ascension à ski des Ecrins (vers 1934).
  • De Nice à Chamonix à ski (1935).
  • Poursuites blanches (1936).
  • 36 chandelles (1936).
  • Karakoram, Leone d'Argento von Internationale Filmfestspiele von Venedig (1937).
  • Missions de la France (1939).
  • Pélerins de La Mecque (1940).
  • Le Médecin des neiges (1942) mit Gérard Oury.
  • A l'Assaut des Aiguilles du Diable (1942), Grand prix du documentaire 1943, mit Armand Charlet.
  • La clef des champs (1941-1947).
  • La soudure de l'aluminium (1942), L'Industrie française de l'aluminium (1942) et autres.
  • Sondeurs d'abimes (1943).
  • Tempête sur les Alpes (1944-1945), kriegdokument.
  • Ski de France (1947).
  • Carnet de plongée, mit Jacques-Yves Cousteau (1948).
  • Padirac, rivière de la nuit (1948).
  • Vite et léger (vers 1948 ?).
  • Victoire sur l'Annapurna (1950).
  • Groenland, 20.000 lieues sur les glaces, mit Expéditions polaires françaises von Paul-Émile Victor, grand prix du documentaire du Festival de Cannes 1952.
  • Nouveaux Horizons (1952).
  • Pechiney (1955)(mit Jean-Louis Trintignant).
  • Ce métal a 100 ans (1955). Promotion de l'aluminium.
  • Les danses de Tami (1955).
  • Sterne über dem Montblanc (Les Etoiles de Midi) (1958), Grand prix du cinéma français 1959, Gran prezzo de la cita de Trient, Coupe du préfet de Belluno au festival du Film sportif de Cortina d’Ampezzo.
  • Le conquérant de l'inutile (1967).
  • La légende du lac Titicaca (1968), mit Jacques-Yves Cousteau.
  • 50 ans ou la vie d'un skieur (1970).
  • Karakoram, 1936-1986 (1968).

Ichac als Produzent[Bearbeiten]

"Conseiller technique ou assistant"[Bearbeiten]

Ichac als Schauspieler[Bearbeiten]

  • Alpinisme (1933).

Einzelnachweise[Bearbeiten]

  1. http://www.imdb.com/name/nm0406685/