Guizot-Preis

aus Wikipedia, der freien Enzyklopädie
Wechseln zu: Navigation, Suche

Der Guizot-Preis (Prix Guizot) ist ein 1994 gestifteter Preis der Académie française für ein herausragendes historisches Werk. Er ist nach François Guizot benannt. Der Preis ist mit einer Geldsumme (2013 bis 1500 Euro) verbunden oder mit einer Silber- oder Bronzemedaille.

Er entstand aus der Umgruppierung älterer Preise der Fondations Guizot und Chodron de Courcel, Yvan Loiseau und Eugène Piccard.

Es gibt auch den Prix Guizot-Calvados, der ebenfalls für ein historisches Werk vergeben wird (seit 1994 alle zwei Jahre).

Preisträger[Bearbeiten]

  • 1995:
  • 1996:
    • Barbara de Negroni, Lectures interdites. Le travail des censeurs au XVIIIe siècle (Albin Michel)
    • Alain Boureau, Le Droit de cuissage. La fabrication d'un mythe (Albin Michel)
  • 1997
    • Michel-Edmond Richard, Notables protestants, en France, dans la première moitié du XIXe siècle (Lys)
    • Serge de Robiano, Echec à l'Empereur, echec au Roi. Maurice de Brogie, évêque de Gand (1766-1821) (Quorum)
    • Youri Roubinski, La Russie à Paris (Editions du Mécène)
    • Paul Butel, Histoire de l'Atlantique, de l'Antiquité à nos jours (Perrin)
  • 1998:
  • 1999:
  • 2000:
  • 2001:
    • Francis Rapp, Le Saint Empire romain germanique, d'Otton le Grand à Charles Quint (Tallandier)
    • François Crouzet, Histoire de l'Economie européenne (Albin Michel)
  • 2002:
  • 2003:
    • Jean-Marc Moriceau, Terres mouvantes. Les campagnes françaises du féodalisme à la mondialisation, XIX-XXe siècle (Fayard)
    • Jean Verdon, Boire au Moyen Age (Perrin)
    • Reynald Abad, Le Grand Marché. L’approvisionnement alimentaire de Paris sous l’Ancien Régime (Fayard)
  • 2004:
  • 2005:
  • 2006:
    • Marc Boyer, Le Thermalisme dans le Grand Sud-Est de la France (Presses universitaires de Grenoble)
    • Olivier Chaline, Le Règne de Louis XIV (Flammarion)
    • Véronique Larcade, Les Cadets de Gascogne. Une histoire turbulente (Sud-Ouest)
  • 2007:
    • André Chervel, Histoire de l'enseignement du français du XVIIe au XXe siècle (Retz)
    • Dominique Iogna-Prat, La Maison Dieu. Une histoire monumentale de l'Église au Moyen Age (Seuil)
    • Charles Frostin, Les Pontchartrain ministres de Louis XIV. Alliances et réseau d'influence sous l'Ancien Régime (Presses universitaires de Rennes)
  • 2008:
    • Lucien Jaume, Tocqueville: les sources aristocratiques de la liberté (Fayard)
    • Marie-Claude Blais, La Solidarité. Histoire d'une idée (Gallimard)
    • Edina Bozoky, La Politique des reliques de Constantin à Saint Louis (Beauchesne)
    • Jean-Marc Berliere, Liquider les traîtres. La face cachée du PCF (1941-1943) (Robert Laffont)
    • Esther Benbassa, La Souffrance comme identité (Fayard)
  • 2009:
    • Stella Ghervas, Réinventer la tradition. Alexandre Stourdza et l'Europe de la Sainte-Alliance (Honoré Champion)
    • Jacques Le Rider, L'Allemagne au temps du réalisme. De l'espoir au désenchantement (1848-1890) (Albin Michel)
    • Grégoire Kauffmann, Édouard Drumont (Perrin)
    • Charles Wright, Casanova ou l'essence des Lumières (B. Giovanangeli)
    • Alain Monod, Vauban ou la mauvaise conscience du roi (Riveneuve)
  • 2010:
    • Catherine Horel, Cette Europe qu’on dit centrale. Des Habsbourg à l’intégration européenne 1815-2004 (Beauchesne)
    • David Bitterling, L’Invention du pré carré. Construction de l’espace français sous l’Ancien Régime (Albin Michel)
    • Jacques-Alain de Sédouy, Le Concert européen. Aux origines de l’Europe 1814-1914 (Fayard)
    • Alain Cabantous, Histoire de la nuit XVIIe-XVIIIe siècle (Fayard)
    • Nathan Wachtel, La Logique des bûchers (Seuil)
  • 2011:
    • Charles-Edouard Levillain, Vaincre Louis XIV: Angleterre - Hollande - France, histoire d'une relation triangulaire 1665-1688 (Champ Vallon)
    • Frank Attar, Aux armes, citoyens ! Naissance et fonctions du bellicisme révolutionnaire (Seuil)
  • 2012:
    • Ivan Jablonka Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus. Une enquête
    • André Burguière Le Mariage et l’Amour en France, de la Renaissance à la Révolution
  • 2013:

Weblinks[Bearbeiten]