Miguel Benasayag

aus Wikipedia, der freien Enzyklopädie
Wechseln zu: Navigation, Suche
Miguel Benasayag (2010)

Miguel Benasayag (* 1953 in Argentinien) arbeitet als Psychoanalytiker, Philosoph und Publizist in Frankreich und gründete das politische Kollektiv Malgré tout.[1]

Philosophische Position[Bearbeiten]

Benasayag hat keine systematische Philosophie ausgearbeitet, vielmehr betrachtet er sein philosophisches Denken als Teil des politischen Handelns und des Widerstands.[2] Im Zentrum steht dabei die Auseinandersetzung mit dem Individualismus der heutigen Gesellschaft, den er im Kapitalismus verankert sieht.[3] Als Kernelement zur Überwindung der durch den Individualismus herbeigeführte Ohnmacht des Einzelnen sieht er Aktionen an, die Solidarität mit konkreten Menschen in konkreten Situation üben.[4] Ähnlich wie für John Holloway ist für ihn politische Gegenmacht etwas, das nicht Macht anstrebt, sondern der Macht Widerstand leistet.[5]

Bibliographie (deutsch)[Bearbeiten]

  • Die verweigerte Zukunft. Nicht die Kinder sind krank, sondern die Gesellschaft, die sie in Therapie schickt., in Zusammenarbeit mit Gérard Schmit (2007), Antje Kunstmann Verlag (Originaltitel: Les Passions tristes).

Bibliographie (französisch)[Bearbeiten]

  • Malgré tout, contes à voix basse des prisons argentines (1980), Éditions Maspero (Originaltitel: A pesar de todo), préfacé par David Rousset.
  • Utopie et liberté. Les droits de l'homme: une idéologie ? (1986), La Découverte.
  • Critique du bonheur avec Edith Charlton (1989), La Découverte.
  • Cette douce certitude du pire avec Edith Charlton (1991), La Découverte.
  • Penser La liberté: La décision, le hasard et la situation avec la collaboration de Annick Monte (1994), La Découverte.
  • Peut-on penser le monde ? Hasard et incertitude, en collaboration avec Herman Akdag et Claude Secroun (1997), éditions du Félin.
  • Le Mythe de l'individu (1998), La Découverte.ISBN 2-7071-2883-X
  • La Fabrication de l'information: les journalistes et l'idéologie de la communication (1999) avec Florence Aubenas, La Découverte. ISBN 978-2-7071-3112-6
  • Du Contre-pouvoir, en collaboration avec Diego Sztulwarkal (2000), La Découverte.ISBN 2-7071-3316-7
  • Résister, c'est créer, en collaboration avec Florence Aubenas (2002), La Découverte.
  • Che Guevara: Du mythe à l’homme - Aller-retour (2003) -- Broché.
  • Les Passions tristes. Souffrance psychique et crise sociale, en collaboration avec Gérard Schmit (2003), La Découverte, nouvelle édition 2006 -- Broché.
  • Abécédaire de l'engagement, avec Béatrice Bouniol (2004), Bayard -- Broché.
  • La Fragilité (2004a), édition La Découverte, collection armillaire.ISBN 2-7071-4268-9
  • La Santé mentale en actes: De la clinique au politique de Miguel Benasayag (Postface), et al (2005) -- Broché
  • Connaître est agir: Paysages et situations en collaboration avec Angélique Del Rey (2006), édition La Découverte, collection armillaire.
  • Plus jamais seul, le phénomène du téléphone portable (2006), édition Bayard.
  • Éloge du conflit, avec Angélique del Rey (2007), La Découverte.
  • La chasse aux enfants L'effet miroir de l'expulsion des sans-papiers, avec Angélique del Rey et des militants de RESF (2008), La Découverte.ISBN 978-2-7071-5453-8

Weblinks[Bearbeiten]

Einzelnachweise[Bearbeiten]

  1. Biographische Angaben auf Perlentaucher
  2. „Tout philosophe […] s'inscrit dans une résistance.“ (Benasayag, 2004, 207)
  3. „Sa [le capitalisme] cheville ouvrière est l'individu sérialisé, réduit à ses rapports contractuels avec les autres, qui jamais ne pourra créer d'autres liens et changer l'ordre des choses.“ (Benasayag, 2004, 59)
  4. siehe Benasayag/Sztulwarkal 2000
  5. „Le contre-pouvoir signifie non pas être contre le pouvoir mais ne pas le désirer.“ (Benasayag 2004, 88)