Philipp van Dievoet

aus Wikipedia, der freien Enzyklopädie
Wechseln zu: Navigation, Suche
In diesem Artikel oder Abschnitt fehlen folgende wichtige Informationen: Biografie, weitere Quellen

Du kannst Wikipedia helfen, indem du sie recherchierst und einfügst, aber kopiere bitte keine fremden Texte in diesen Artikel.

Philipp van Dievoet (* 1654 in Brüssel; † 1738 in Paris) war ein belgischer Goldschmied und Berater von König Ludwig XIV.

Er ist der Bruder des Bildhauers Peter van Dievoet.

Literatur[Bearbeiten]

  • Almanach royal.
  • Archives nationales, Z,6OI5, fol-46 v°: référence mentionnée par J.-J. Guiffrey, in Nouvelles archives de l'art français, Paris, 1873, S. 260.
  • Baron (procureur), Mémoire pour Nicolas Simart, marchand libraire à Paris, et damoiselle Eléonore Prieur, son épouse, tuteurs conjointement de damoiselle Charlotte-Eléonore Vandive etc., Paris, 1727 (Bibliothèque nationale de France, FOL-FM-18408).
  • Michèle Bimbenet-Privat, Les orfèvres et l’orfèvrerie de Paris au XVII e siècle, Paris, 2002, 2 bänd., passim.
  • Nicolas de Blégny, alias Abraham Du Pradel, Le livre commode des adresses de Paris pour 1692, mit Noten von Édouard Fournier, Paris, 1878, 2 vol.
  • François Bluche, Louis XIV, Paris, Fayard, 2002, S. 528.
  • Yvonne Brunel, Marie-Adélaïde de Savoie, duchesse de Bourgogne, 1685-1712, 1974, S. 59 und 253.
  • Stéphane Castelluccio, Les collections royales d’objets d’art de François Ier à la Révolution, Paris, 2002, S. 136.
  • Hélène Cavalié née d'Escayrac-Lauture, Pierre Germain dit le Romain (1703-1783). Vie d'un orfèvre et de son entourage, Paris, 2007, thèse de l'École des Chartes, tome I, S. 209, 210, 345, 350, 429, 447.
  • Paul-Eugène Claessens et Julien Cuypers, « Quand Bruxelles ravagée renaît plus belle sous les ailes de l’archange : le sculpteur Pierre van Dievoet, son œuvre et sa famille », in: L’Intermédiaire des Généalogistes, n° 121, 1966, S. 39 und 41.
  • Philippe de Courcillon de Dangeau, Journal du marquis de Dangeau, publié par Soulié, Dussieux, Chennevières, Mantz, Montaiglon, Paris, Firmin-Didot, 1854-1860, vol. VII, 1699-1700, jeudi 12 mars 1699, S. 44.
  • Wilfred Joseph Cripps, Old French Plate- its Makers and Marks, Londres, 1920, S. 52.

Weblinks[Bearbeiten]